https://coril150.ca/wp-content/uploads/2017/06/Patricia-Bay-Airport-1939-150x150.jpg
https://coril150.ca/wp-content/uploads/2017/06/Patricia-Bay-Airport-1939.jpg

Le transport a joué un rôle important dans l’établissement du Canada en tant que pays. Nous avons assisté à l’évolution des trains, des avions et des automobiles, de leurs balbutiements jusqu’à l’infrastructure massive dont nous jouissons aujourd’hui.

L’histoire de la famille Mannix est profondément enracinée dans l’industrie canadienne du transport. Loram Maintenance of Way est un pilier de la famille depuis 1954, si bien que maintenant, elle fait figure de chef de file nord-américain et mondial du secteur de la machinerie et des services d’entretien de voies ferrées.

Mais même avant cela, notre société Fred Mannix & Company, Ltd. s’est occupée de la construction de plusieurs aéroports durant les premières années de la guerre, notamment ceux de la baie Patricia et de Comox, en Colombie-Britannique. Et en Alberta, Loram a aidé à construire l’aéroport de Fort Macleod et l’aéroport municipal de Calgary.

« J’ai travaillé sur tout ce que le vieux Fred m’a demandé de faire jusqu’à ce que la guerre éclate, se souvient Bob Kramer. Puis, à un moment donné, nous avions plus d’ouvrage que nous pouvions en faire. Nous avons construit des aéroports pour les pilotes de chasse et les pilotes de bombardiers, pour leur entraînement. Ils décollaient de nos pistes avant même que nous ayons fini de les construire. Ils allaient donner une raclée aux adversaires pendant que nous nous affairions à construire les aéroports. »

Environ 465 kilomètres séparent Edmonton de Fort Macleod à l’aller simple, et Bob Kramer a franchi cette distance à maintes reprises pendant la construction des pistes.

« J’ai failli user complètement la route entre Edmonton et Macleod, bien au sud. Je déplaçais constamment la machinerie d’un chantier à l’autre, pour que les aéroports soient fin prêts pour les avions. »

0

Related Posts