https://coril150.ca/wp-content/uploads/2017/11/sale-of-construction-company-2-150x150.jpg
https://coril150.ca/wp-content/uploads/2017/11/sale-of-construction-company-2.jpg

Quand une entreprise a une histoire si longue et variée dans le monde des affaires, il y a des moments-clés – et des décisions-clés – qui, malgré les difficultés qu’ils présentent, entraînent une plus grande réussite.

La décision de la famille Mannix de quitter l’industrie de la construction après 80 années passées dans le domaine est l’un de ces moments.

« C’est dans l’industrie de la construction que s’est lancée ce groupe en 1898. Par conséquent, reconnaître que le temps était venu de quitter le domaine n’a pas été chose facile », se rappelle David L Gjosund, qui a intégré l’équipe de Loram en 1978 à titre de comptable affecté aux projets spéciaux pour ensuite devenir contrôleur de Mancal un an plus tard. « Pour les frères Mannix, je suis certain que c’était une décision difficile. Mais, une des caractéristiques qui m’impressionnent le plus chez les frères Mannix, c’est leur détermination sans borne à écouter les autres conseillers, même si leurs conseils vont à l’encontre de leurs préférences. » Le 8 novembre 1984, ils ont pris la difficile décision de délaisser l’industrie de la construction.

Cette décision a été prise avec perspicacité, grâce et intégrité, en tenant compte d’abord et avant tout des personnes qui entraient en jeu.

0

Quand une entreprise a une histoire si longue et variée dans le monde des affaires, il y a des moments-clés – et des décisions-clés – qui, malgré les difficultés qu’ils présentent, entraînent une plus grande réussite.

La décision de la famille Mannix de quitter l’industrie de la construction après 80 années passées dans le domaine est l’un de ces moments.

« C’est dans l’industrie de la construction que s’est lancée ce groupe en 1898. Par conséquent, reconnaître que le temps était venu de quitter le domaine n’a pas été chose facile », se rappelle David L Gjosund, qui a intégré l’équipe de Loram en 1978 à titre de comptable affecté aux projets spéciaux pour ensuite devenir contrôleur de Mancal un an plus tard. « Pour les frères Mannix, je suis certain que c’était une décision difficile. Mais, une des caractéristiques qui m’impressionnent le plus chez les frères Mannix, c’est leur détermination sans borne à écouter les autres conseillers, même si leurs conseils vont à l’encontre de leurs préférences. » Le 8 novembre 1984, ils ont pris la difficile décision de délaisser l’industrie de la construction.

Cette décision a été prise avec perspicacité, grâce et intégrité, en tenant compte d’abord et avant tout des personnes qui entraient en jeu.

0

Related Posts