https://coril150.ca/wp-content/uploads/2017/09/iStock-157645871-150x150.jpg
https://coril150.ca/wp-content/uploads/2017/09/iStock-157645871.jpg

Dans un pays aussi grand que le Canada, c’est parfois difficile de relier l’Est et l’Ouest, tant du point de vue physique que du point de vue social. Il y a 55 ans cet automne, l’unification du pays a fait un pas de géant grâce à l’inauguration officielle de l’autoroute Transcanadienne. Mannix Ltd. a joué un grand rôle dans cet important projet d’envergure nationale. Pendant huit ans, son personnel a aménagé des tronçons de route dans les environs de Calgary, de Medicine Hat et de Sudbury, en plus de s’attaquer aux tronçons plus difficiles des montagnes, dans le parc national Yoho, le parc national des Glaciers et le col Kicking Horse. L’autoroute Transcanadienne relie les dix provinces et s’étend sur 7 800 kilomètres, ce qui en fait l’une des plus longues routes du genre au monde.

Donner une voix à l’Ouest était tout aussi important pour la famille Mannix que de relier l’Ouest aux autres provinces au moyen d’une route. Plusieurs années après l’inauguration de la Transcanadienne, en 1970, F.C. Mannix et trois autres personnes d’influence ont créé la Canada West Foundation, organisme sans but lucratif.

« Je crois que nous avons autant d’intégrité en Alberta que n’importe qui à Ottawa », avait déclaré F.C. Mannix.

Doug Gardiner, directeur et vice-président de la Banque Royale du Canada, admirait M. Mannix : « C’était un Westerner dévoué. Il en a tellement fait dans les coulisses, sans attirer l’attention sur lui, parce que ce n’était pas son genre. Il en a fait beaucoup pour que l’Ouest soit bien représenté et soit bien traité. »

De nos jours, la Canada West Foundation existe toujours. Son mandat consiste à faire de la recherche et à exercer une influence sur les enjeux de politique publique afin d’améliorer la prospérité et la qualité de vie des gens de l’Ouest.

Pour sa part, le Coril Group continue de s’efforcer de donner une voix à ses employés à l’échelle du pays de même qu’aux États-Unis, d’éliminer la mentalité qui oppose l’Est à l’Ouest et d’encourager tous les gens à jeter des ponts entre eux, malgré les différences géographiques. Cet effort est exemplifié par la campagne Coril150, qui incite les gens à faire part de leur histoire et à relier les employés d’un bout à l’autre du Canada et des États-Unis.

+1

Related Posts