https://coril150.ca/wp-content/uploads/2017/10/currie-barracks-150x150.jpg
https://coril150.ca/wp-content/uploads/2017/10/currie-barracks.jpg

Dans le courant de l’histoire, il y a des moments qui unissent un pays. Nous nous rassemblons pour célébrer des événements comme le 150e anniversaire du Canada, et nous nous rassemblons aussi dans la tragédie.

Au cours de ses 119 ans d’existence, la famille Mannix et ses fidèles employés ont ressenti l’impact de nombreuses tragédies d’envergure nationale et internationale. La Deuxième Guerre mondiale a marqué notre pays. Alors que nos troupes s’en allaient au combat, ceux et celles qui sont restés au pays ont travaillé d’arrache-pied pour produire des ressources en vue de l’effort de guerre, ce qui s’est traduit par un élan économique majeur qui a sorti le Canada de la Grande Crise. Entre 1939 et 1944, la production d’acier s’est accrue de 120 pour cent, tandis que celle d’aluminium a augmenté de près de 500 pour cent.

Afin de soutenir l’effort de guerre, Fred Mannix & Company Ltd. a travaillé à un rythme trépidant. Dans l’Ouest canadien, le personnel de Mannix s’affairait à la construction d’aéroports, de barrages hydroélectriques et de grandes routes.

« En 39, la guerre a éclaté, ce qui a jeté une nouvelle lumière sur tout », se rappelait Ernest C. Manning, ancien premier ministre de l’Alberta. « Le mot d’ordre était de construire. Tout allait. Il n’y avait pas d’audiences publiques ou quoi que ce soit. Tout était nouveau. Il fallait que tout soit fait le plus vite possible. Et si quelqu’un possédait l’expertise et l’équipement, on retenait ses services et il passait à l’action. Le groupe Mannix s’enorgueillissait d’une réputation extraordinaire dans le domaine de l’exploitation du charbon. Il avait mis la main à la pâte dès le début. Il avait une excellente réputation. »

Quand le Canada a été choisi comme centre d’entraînement aérien par excellence, il a fallu se concentrer sur la construction de grands aéroports. Le premier aéroport à avoir vu le jour dans le cadre du plan d’entraînement aérien du Commonwealth britannique était celui de la caserne de Currie.

La fierté nationaliste a fait surface à maintes reprises au fil des décennies, et cette année, nous nous unissons sous le signe de la célébration. Le 150e anniversaire du Canada, c’est le moment de nous rapprocher, de penser à des souvenirs réconfortants et de songer à un avenir d’inspiration.

0

Related Posts